Prix litteraires

Prix Goncourt

-Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon / Jean-Paul DUBOIS


Prix Fémina

- Par les routes / Sylvain PRUDHOMME


Prix Renaudot

-La panthère des neiges / Sylvain TESSON


Grand Prix de l'Académie Française

- Civilizations / Laurent BINET


Prix du roman Fnac

- De chair et d'os /Bérengère COURNUT


Prix Interallié, Goncourt des lycéens

-Les choses humaines /Karine TUIL

Actualités

Actualités

Accueil du public aux heures d'ouvertures habituelles 


Masque obligatoire 

à partir de 11 ans

et gel à disposition


Jauge : 16 personnes

au rez de chaussée

         11 à l'étage


Distance d'un mètre à respecter entre chaque personne



**************************************

   **********************************



  1. item 1
    La panthère des neiges
    Tesson, Sylvain
    Gallimard
    2019
    En 2018, Sylvain Tesson est invité par le photographe animalier Vincent Munier à observer aux confins du Tibet les derniers spécimens de la panthère des neiges. Ces animaux discrets et très craintifs vivent sur un gigantesque plateau culminant à 5 000 m d'altitude, le Changtang. Situé au Tibet septentrional et occidental, il s'étend sur environ 1 600 km, du Ladakh à la province du Qinghai, et il est habité par les nomades Changpas. L'équipe atterrit à Pékin, puis prend la route à bord d'un 4X4 en direction du Tibet. Au fil des jours le convoi s'achemine vers des panoramas de plus en plus grandioses et déserts : là où la population recule, la faune avance et se déploie, protégée des effets nocifs de la civilisation. Sylvain Tesson décrit une sorte de savane africaine qui serait perchée à 4 000 mètres d'altitude, où l'on croise des troupeaux d'antilopes, des chèvres bleues, des hordes de yacks qui traversent de vastes étendues herbeuses où s'élèvent des dunes. L'équipe s'enfonce toujours plus loin, se hissant à des hauteurs qui dépassent largement ce que nous connaissons en Europe. À 5 000 m d'altitude s'ouvre le domaine de la panthère des neiges. Dans ce sanctuaire naturel totalement inhospitalier pour l'homme, le félin a trouvé les moyens de sa survie et de sa tranquillité. Les conditions d'observation deviennent très difficiles, il faut parfois rester immobile pendant trente heures consécutives par -30° C pour apercevoir quelq
  2. item 2
    La trilogie Hambourgeoise (1) : L'assassin des ruines
    Rademacher, Cay
    Ed.du Masque
    2018
    Hambourg, 1947. La ville en ruines, occupée par les Britanniques, est confrontée à l'hiver le plus froid du siècle. Tout est bloqué par le gel. Les aliments et tout le nécessaire pour vivre sont artionnés, le marché noir est florissant. À l'heure où le chacun pour soi l'emporte sur les rares élans de solidarités, les réfugiés et les sans-logis suite aux bombardements se retrouvent à aménager des trous de cave, à vivre dans la promiscuité des bunkers et des baraques.Lorsque le cadavre d'un jeune homme est retrouvé parmi les décombres, l'inspecteur Frank Stave ouvre une enquête. Malheureusement, malgré l'aide de son collègue Lothar Maschke de la Brigade des mœurs et du lieutenant MacDonald, toutes ses tentatives pour arrêter l'assassin qui rôde sur les sentiers des ruines échouent...Cay Rademacher nous raconte l'histoire de cette Allemagne meurtrie, occupée, hantée par un passé nazi tout proche.
  3. item 3
    La trilogie Hambourgeoise (2) : L'orphelin des docks
    Rademacher, Cay
    Ed. du Masque
    2019
    Hambourg, 1947. L'été est écrasant de chaleur. L'inspecteur principal de la police allemande, Frank Stave, vivote dans une ville régie par les privations et le rationnement. Il attend des nouvelles de son fils, disparu après la guerre dans la débâcle du front de l'Est, mais commence à perdre espoir.Dans un entrepôt en ruine, à deux pas du port désormais vide, le corps d'un enfant assassiné est découvert, étalé sur une bombe qui n'a jamais explosé. La scène est macabre et le crime odieux.L'enquête va conduire l'inspecteur sur les traces des enfants-loups, ces orphelins de guerre qui vivent à l'écart de la société, sauf lorsque la faim les pousse au trafic ou à la prostitution.Récit passionnant d'une enquête cadencée, L'Orphelin des docks nous entraîne dans les méandres d'une ville détruite où la loi et la morale sont suspendues.    Traduit de l'allemand par Georges Sturm
  4. item 4
    Mille femmes blanches (2) ; La vengeance des mères : les journaux de Margaret Kelly et de Molly McGill
    Fergus, Jim
    Le Cherche Midi
    2016
    1875. Dans le but de favoriser l'intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d'échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l'armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre. Parmi elles, deux surs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l'armée, refusent de rejoindre la « civilisation ». Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie. Avec cette aventure passionnante d'un petit groupe de femmes prises au milieu des guerres indiennes, Jim Fergus nous donne enfin la suite de Mille femmes blanches. Le miracle se produit à nouveau et cette épopée fabuleusement romanesque, véritable chant d'amour à la culture indienne et à la féminité, procure un incommensurable plaisir de lecture.
  5. item 5
    Mille femmes blanches (3) : Les Amazones : les journaux perdus de May Dodd et de Molly McGill édités et annotés par Molly Standing Bear
    Fergus, Jim
    Le Cherche Midi
    2019
    1875 : Un chef cheyenne propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches, afin de les marier à ses guerriers. Celles-ci, « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays, intègrent peu à peu le mode de vie des Indiens au moment où commencent les grands massacres des tribus. 1876 : Après la bataille de Little Big Horn, quelques survivantes décident de prendre les armes contre cette prétendue « civilisation » qui vole aux Indiens leurs terres, leur mode de vie, leur culture et leur histoire. Cette tribu fantôme de femmes rebelles va bientôt passer dans la clandestinité pour livrer une bataille implacable, qui se poursuivra de génération en génération. Dans cet ultime volume de la trilogie Mille femmes blanches, Jim Fergus même avec une rare maestria la lutte des femmes et des Indiens face à l’oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Avec un sens toujours aussi fabuleux de l’épopée romanesque, il dresse des portraits de femmes aussi fortes qu’inoubliables.

Mur des nouveautés

TiltViewer requires JavaScript and the latest Flash player. Get Flash here.

Affichage gros caractères

Malvoyant
Thème par défaut

Horaires

Lundi Fermé
Mardi 10h-12h
Mercredi   14h-17h30 
Jeu   scolaires
Ven    16h30-19h
Sam 10h-12h
Dim Fermé










     

 

           

Coups de coeur :



 

             

 

    

        

Nouveautés